post

Les grandes enseignes de l’ameublement se portent bien

ameublement

Les spécialistes de l’Institut de prospective et d’études de l’ameublement (IPEA) présentent tous les ans leur regard sur ce marché concurrentiel. Ils soulignent en premier lieu les deux dernières années de reprise, une première depuis 2011.

L’an passé, l’ameublement a progressé de 2,3% sur le territoire hexagonal. Toutefois, le CA global n’a pas atteint le cap très symbolique des 10 milliards d’euros. Et les analystes de l’IPEA pointent du doigt un fléchissement des ventes durant la période estivale, qui “se sont effondrées en août” comme l’affirme son président Alain Fontaine.

L’un des grands gagnants en 2016 est sans aucun doute Ikea, qui a développé ses parts de marché avec de belles performances sur les équipements et les pièces de mobilier des chambres et des cuisines. Elles ont atteint 19% contre 18,3% en 2015. Les deux enseignes tricolores Conforama et But n’ont pas à rougir non plus de leurs performances puisqu’elles ont aussi gagné des parts de marche si vous souhaitez passer une commande en ligne voici ici un code promo but valable sur but.fr.

La première est passée de 15,7% à 16,1% et la seconde s’est fait encore un peu plus de place dans ce secteur avec 13,4% de PDM contre 13,1% un an plus tôt. Il faudra surveiller attentivement les performances de But lors des prochains mois, ce groupe va probablement présenter une surface financière de plus grande ampleur suite à son rachat par Lutz, le numéro trois européen du secteur.
Une croissance tirée principalement par la literie avec un bon de 5,5% en 2016. Avec 4,86 milliards d’euros de CA, la grande distribution d’ameublement a représenté un peu plus de la moitié du marché, d’après les chiffres livrés par l’IPEA.

La situation est contrastée chez les groupes de taille moyenne. Roche Bobois a vu ses ventes croître de 5% en 2016 dont près de 60% ont été concrétisées à l’export. Le réseau Habitat fait quant à lui grise mine avec un déclin de 6% de septembre 2015 à septembre 2016.