ISD UP

Les idées Up du moment !

Ce n’est plus un secret. La retraite, ça se prépare. De préférence, plusieurs années en avance. Pour ce faire, se lancer dans divers investissements s’avère être une excellente solution pour profiter d’un vrai confort financier au moment de quitter le monde du travail. Voici trois idées à exploiter.

Investir dans l’immobilier

L’investissement dans l’immobilier pour préparer sa retraite peut prendre plusieurs formes. La plus courante est représentée par l’immobilier locatif. Le principe ? Acheter un bien immobilier pour le louer par la suite et percevoir des revenus réguliers. En région parisienne, vous pouvez aspirer à un rendement entre 2 et 4%. En province, cela peut varier entre 3 et 8%. L’avantage de cet investissement est qu’il est possible de le financer par le biais des crédits immobiliers. Une occasion à saisir compte tenu des taux d’intérêt bas pratiqués par les banques. Une fois le prêt remboursé, les loyers viendront compléter vos revenus mensuels. N’hésitez pas consulter ce site pour avoir des conseils sur ces investissements.

Autre alternative : passer par une Société Civile de Placements Immobiliers (SCPI). Cette solution s’adresse à ceux qui ne veulent pas directement être propriétaires de biens immobiliers. La société va procéder à une collecte de fonds auprès des investisseurs puis va acheter des logements ou des actifs immobiliers d’entreprise. Annuellement, le rendement va de 4 à 6%. Chaque trimestre, les investisseurs vont profiter de revenus versés par la SCPI. Mais attention, en cas de crise du marché, il est possible de toucher moins que ce qui est attendu. Les risques ne sont donc pas nuls.

Les contrats d’épargne retraite Madelin

Pour bénéficier d’une retraite complémentaire, opter pour le contrat de retraite Madelin est une excellente alternative. Ce complément de retraite sera constitué par capitalisation et permet de jouir d’une exonération fiscale intéressante sur les cotisations versées. Actuellement, trois types de contrats Madelin sont proposés. Le modèle mono-support est très prisé. Il consiste à investir uniquement sur un fonds en euros. L’avantage est qu’il n’existe aucun risque sur l’investissement réalisé. Par contre, le rendement est réduit et va de 2,5% à 3,5% par an. Le second contrat appelé multi-support permet de diversifier en investissant dans différents supports financiers. Les gains sont intéressants sur le long terme, mais il faut faire attention aux fluctuations des marchés financiers qui peuvent faire baisser les rendements. Enfin, il existe le contrat en points. Ici, les cotisations deviennent des points retraite. Ces derniers seront quant à eux transformés en rente. La différence entre le PERP et le Madelin retraite est que le second s’adresse exclusivement aux travailleurs non-salariés comme les professions libérales, les industriels, les commerçants, les artisans indépendants et autres gérants d’entreprise.

L’assurance-vie

Il s’agit certainement du placement préféré des Français. Même si son rendement est faible, il ne faut pas oublier que les rémunérations sont toujours par nature peu élevées dans ce genre de placement sans risque. L’un des plus grands atouts de cette solution est certainement sa souplesse. Vous pouvez doser les cotisations à votre guise, selon vos possibilités financières. Tout comme le contrat Madelin, l’assurance-vie se décline en deux types : le mono-support à fonds uniques en euros et le multi-support qui permet de souscrire à plusieurs supports en même temps.